Tour du Cotentin

Une belle journée s'annonce, alors il ne faut pas la louper, et c'est parti pour une belle petite navigation comme je n'en ai fait que rarement, mais j'aime cela de plus en plus : au lieu d'aller d'un point à un autre, je vais visiter en avion une zone géographique. Après l'île de Ré il y a quelques semaines, c'est maintenant la presqu'île du Cotentin qui a attiré mon attention.

J'aime beaucoup les îles, mais jusqu'à maintenant, j'allais plus souvent vers l'île de Ré ou d'Oléron, voire l'île d'Yeu ou, plus au nord, Jersey ou la Grande Bretagne. La Manche ou la Normandie n'était pas dans mes choix. Or, il y a de très beaux paysages, la mer, un beau ciel bleu dans le nord est de la France, comme ailleurs, donc pourquoi pas essayer de découvrir un peu plus cette zone.

C'est pourquoi je suis parti, ce mardi matin, avec Claude, un autre pilote, avec comme objectif de faire le tour de la presqu'île du Cotentin, avec un atterrissage au nord, à Cherbourg, ville dans laquelle, comme le reste du Cotentin, je ne suis jamais allé ni en voiture, ni autrement.

On est donc parti vers 10h45, avec les 2 réservoirs pleins pour profiter au mieux du vol en toute sécurité, direction Cabourg. C'est une petite ville sur la côte, entre Deauville et Caen, c'est le point choisi pour rejoindre la côte Normande. Vers 11h50, on y est arrivé. Commence alors notre tour de la presqu'île du Cotentin, en longeant la côte vers Cherbourg, voici les plus belles photos :

Cabourg

Côte du Cotentin

Côte du Cotentin

Courseulles-sur-Mer

Les pilotes !

Côte du Cotentin

Côte du Cotentin

Côte du Cotentin

Côte du Cotentin

Côte du Cotentin

Une épave sur la côte du Cotentin

Iles Saint Marcouf

Ile Tatihou

Côte du Cotentin

Barfleur

Phare de Gatteville

Une fois arrivé près de Cherbourg, j'ai demandé un transit côtier qui a été accepté, et on a fait le tour jusqu'au nord de la zone, en longeant la côte. Arrivé au point Novembre, on a fait une verticale au-dessus du terrain et on a atterri en piste 28, face au vent, et aussi face à la mer, qui est à quelques mètres de la fin de la piste.

Le plein fait, avion garé, on est allé dans l'aérogare. Passage de la douane, puis paiement de la taxe (12€TTC l'atterrissage, ce qui est très raisonnable) effectué, on est allé manger. Il y a un restaurant, le Coucou de Fourchette. Au premier abord, c'est un bar, avec vente de vin (il y a beaucoup de caisses devant le bar) et les britanniques arrivent en masse pour y faire leur course (tout est organisé pour ça). En fait, c'est un restaurant convivial, et la traditionnelle bavette à l'échalotte était fondante, excellente, très bien pour une petite escale.

On a pris notre temps, le cadre était accueillant, et on est reparti vers 15h30.

A l'atterrissage, mon casque ANR faisait des bips. J'ai regardé et effectivement, la LED, habituellement verte, tournait au rouge une fois sur 2. J'en ai donc conclu qu'il fallait changer les piles. J'ai donc mis de nouvelles piles, puis j'ai tout remis en place, et de nouveau, j'entends des bips, et ce, avant même de mettre l'avion en route, batterie éteinte ... et même prises débranchées. Bizarre ...
... mon copilote, Claude, entendait aussi ces bips, qui revenaient toutes les 2-3 secondes, avec un bruit semblable à un bip fuyant, encore plus bizarre ...
... à moins de 100m sur notre droite se trouvait le radar. Au bout de quelques minutes, je me suis aperçu que le bip que j'entendais correspondait en fait au passage du radar sur nous ! Etrange !

On est donc reparti vers 15h30, mais malheureusement, le vent avait changé, et la piste 10 était en service. Impossible donc de décoller sur la mer, il a fallu décoller depuis l'extrémité se trouvant près de la mer vers la terre, c'est bien dommage ! En plus, au décollage, je n'ai pas fait très attention à ma route et j'ai confondu le point Charly Echo avec Novembre, ce qui m'a emmené vers l'est au lieu de reprendre ma route à l'endroit où je l'avais laissé. Ce n'était qu'une affaire de 2 minutes, et j'ai pu reprendre le point Novembre pour continuer mon tour du Cotentin.

Pour cette partie de la navigation, les gilets de sauvetage sont obligatoires, car il y a une bonne partie de survol maritime, notamment pour contourner des zones comme Flamanville ou pour passer du point Novembre au Cap de la Hague.

Décollage de Cherbourg

Cap de la Hague

Cap de la Hague

Une fois le Cap de la Hague passé, on se retrouve dans la partie que je préfère : les Iles Anglo-Normandes. Avec Alderney en face de nous, Guernesey et surtout Jersey qui me nargue puisque pour aller vers le Mont Saint Michel, en contournant Flamanville, il faut faire route vers l'est de Jersey, donc j'ai l'île en face de mois pendant plus de 10 minutes !

Le paysage est magnifique, avec à gauche le Cotentin, un peu loin à cause des zones à éviter, on profite de belles plages avec de grandes étendues de sable ; et à droite, la mer, le soleil qui s'y reflète, et les îles Anglo-Normandes. Pour moi, c'est un des plus beaux paysages que j'ai pu voir jusqu'à présent, le tout sans nuage à ce moment-là, le rêve !

Jersey sous le Soleil

Cap de Carteret

Un voilier

Granville

Arrivé sur le Mont Saint Michel, pas question de le louper. On peut le voir plus de 30km avant, appareil photo préparé, j'ai pris plus de 20 photos de lui, dont une qui le montre très bien :

Baie du Mont Saint Michel

Baie du Mont Saint Michel

Mont Saint Michel

 

Et voilà, c'est la fin du rêve, le Cotentin est terminé depuis longtemps, et on est obligé de quitter la mer ... d'eau mais en face, quelques nuages me permettent de monter un peu, et on se retrouve au-dessus d'une mer de nuages. On voit encore le sol, mais c'est tellement beau de pouvoir se balader au-dessus des nuages que l'on continue notre navigation au-dessus de ces nuages tant qu'il y en a.

Une fois passé Mayenne puis Alençon et Le Mans, on se retrouve sur des terres connues, et on arrive ensuite sur Chateaudun, où je commence alors ma descente.

Chateaudun, la ville

Chateaudun, l'aérodrome

On est arrivé à Saint-Denis de l'Hôtel à 17h52, ce qui fait 4h13 de vol pour ce tour magnifique, des souvenirs plein les yeux, de très belles photos, et une belle nav pour commencer l'année !