Dernière nav de l’année

L’année 2015 est l’une des plus chaudes en France depuis 1900, apparemment +1 degré, et surtout beaucoup de beau temps, notamment en fin d’année. Malgré peu de temps car en fin d’année il y a pas mal de travail, j’ai réussi à profiter de ce dernier weekend de l’année entre Noël et le Nouvel An pour voler le plus possible.

L’une des principales difficultés en décembre est l’heure de coucher du soleil. Combiné au brouillard qui peut prendre un certain temps pour se lever le matin, cela peut rendre les journées très courtes et donc les navigations difficiles à organiser. Plusieurs ont été annulées ou reportées avant celles-ci.

En ce samedi 26 décembre, la première difficulté est de trouver des personnes pour aller se balader, mais cette fois, ça n’a pas été compliqué, pareil pour le lendemain car finalement c’est les vacances !

Pour le samedi, ma première idée était d’aller faire un tour au sud, assez rapidement, pas trop loin, mais de poser ailleurs. Malheureusement, je sais que poser veut dire 45 minutes de perdu donc avec un décollage vers 15h30 après avoirfait le plein, il n’est resté qu’un petit tour de Sologne à faire, ce que mes passagers ont bien apprécié : quelques châteaux, un tour au-dessus de quelques endroits qu’ils connaissaient et surtout on a pu profiter d’un superbe coucher de soleil avant d’atterrir vers 17h15 dans une atmosphère très calme. C’était un petit vol très plaisant, autour d’Orléans.

Le lendemain, c’est totalement différent. J’ai prevenu un copain qui m’a dit ok pour toute la journée donc on a pu partir tôt et aller loin ! Je suis passé le chercher vers 10h, ce qui fait qu’une fois l’avion sorti, mis en route et moteur chaud, on a décollé à 11h15, direction La Rochelle.

Ce qui est beau dans cette navigation, c’est la diversité des paysages puisqu'on passe par la Sologne, puis par des champs avant d’arriver dans une zone avec plus d’élevage et de pâturages puis au-dessus du marais poitevin.

Chateau de Chambord

Chateau de Chenonceau

Avec un petit vent de face, l’aller a pris 10 minutes de plus, mais le plus beau est à l’arrivée. Au lieu de faire une approche directe vers l’aéroport, je me suis dirigé vers Châtelaillon-plage. De là, on a une superbe vue sur toute la baie et les îles d’Oléron et de Ré.

Arrivée sur le Pertuis d'Antioche

On a longé la côte à 1000ft et on est passé devant le port de La Rochelle, on a survolé le pont de l’Ile de Ré avant de le longer pour atterrir piste 09.

La Rochelle

Le Pont de l'Ile de Ré

Une fois au sol, on a fait le plein de l’avion, on s’est garé à l’autre bout de l’aéroport à côté de 2 autres avions et on est allé manger. Heureusement, on avait prévu un sandwich car l’aéroport est en travaux et un dimanche midi, pas d’avions de ligne, donc bien que le hall était ouvert, il n’y avait que des distributeurs automatiques. On était seuls au debut, et un groupe un peu louche est arrivé, on a pas traîné, on est donc reparti assez vite. On a rencontré l’équipage de l’avion garé à côté de nous, qui rentrait vers Lyon après avoir passé le weekend à La Rochelle.

L’avion encore chaud, le départ a été assez rapide. Décollage dans l’axe jusqu'à 1000ft pour éviter la zone naturelle puis à 1500ft, demi tour vers l’Ile de Ré. L’objectif était de se faire plaisir, et pour moi, ça passe par un petit tour au-dessus de la mer. Ce jour-là, on est donc allé faire le tour de l’île de Ré entièrement, à environ 1500ft, c'était magnifique !

L'Ile de Ré

Saint Martin de Ré

Une fois ce petit tour, qui a du prendre un peu plus de 10 minutes terminé, on est rentré par le même chemin qu’à l’aller. C’est un peu monotone, en plus, la visibilité à notre altitude de 3000ft n’était pas très bonne, donc arrivé vers Tour, j’ai décidé d’aller à Amboise et de remonter la Loire, il y a plus de choses à voir que de traverser la Sologne.

Une fois arrivé à Orléans, on est descendu à 1500ft pour faire le tour de piste, et là, j’ai vu que la visibilité était bien meilleure qu’à 3000ft, surprenant !
On a atterri vers 16h30, et le temps de rentrer l’avion, on est rentré vers 17h30 à Orléans. C'était un vol très sympa pour un mois de décembre.

Cette année 2015 s’achève sur ce vol. Ca a été une année avec beaucoup d’heures de vol puisque j’en ai fait 92, le double de ma moyenne, mais ça s’explique, et je pense que l’année qui vient sera pareil voire mieux en nombre d’heure. Mon objectif 2015 d’aller à Prague en avion a été rempli, et ce qui m’a permis de voler souvent, c’est le beau temps et aussi beaucoup la disponibilité de mes passagers. A l’année prochaine pour de nombreux et beaux vols !