Première navigation 2013 : Les Sables d'Olonne et l'Ile d'Yeu

Les beaux jours reviennent et ça fait longtemps que je n'ai pas fait une vraie belle navigation, avec de belles choses à voir. Alors ce weekend, je suis ambitieux et la destination sera Belle-Ile. En regardant la carte, problème : Belle-Ile est un peu loin pour faire le trajet en direct car il faut 2h15 sans compter le décollage et l'atterrissage, alors que l'autonomie de l'avion est de 2h30, donc un peu risqué, d'autant plus que c'est sur la mer, et qu'il faut aller à Quiberon, un peu plus loin, en cas de déroutement. Donc je revois mes ambitions à la baissse et je fais plutôt une triangulaire : Aubigny vers les Sables d'Olonne, puis picnic sur place ; deuxième branche entre les Sables d'Olonne, et Angers en longeant la côte vers l'Ile d'Yeu ; puis retour d'Angers en direct vers Aubigny en fin de journée.

Ca n'a pas été difficile de trouver un copilote puisque Dominique était disponible. On est donc parti tranquillement en milieu de matinée d'Orléans pour aller chercher à l'avion à Aubigny, accueilli par un beau soleil, pas trop chaud, mais très agréable pour la navigation que l'on allait faire.

Décollage sans encombre, c'est moi qui allait piloter pendant tout le voyage, en partageant bien sûr le manche et la radio avec Dominique, qui est tout aussi apte à piloter que moi. Le premier trajet n'est pas très intéressant. Il ne s'est rien passé, j'ai fait 3 points tournants sur des endroits assez standard, uniquement pour me permettre de m'assurer que j'étais bien sur ma trace, bien qu'en fait, quand on n'a rien à faire pendant un vol, ce qui était le cas pendant ce premier vol, on passe son temps à regarder où on est sur la carte pour voir quelles villes ou villages on traverse. Le vol aller s'est donc déroulé quasiment exactement selon ce que j'avais prévu.

Dom et Fred, pilotes de choc !

Le seul point intéressant de cette navigation est l'arrivée aux Sables. En effet, la fréquence que j'avais pour les Sables d'Olonne était 123.50, la fréquence standard des aérodromes sans fréquence d'attribuée, la même qu'à Aubigny. Mais le SIV m'a donné une autre fréquence dont il n'était pas sûr, en le quittant, et une autre personne m'a donné une autre fréquence quand j'ai commencé à parler sur 123.50. En fait, bien que je reçoive les cartes VAC tous les mois, j'avais un peu de retard et je n'avais pas tout trié correctement, si bien que j'avais la mauvaise carte VAC, sans la fréquence qui avait changé. La nouvelle carte VAC datait du 7 mars, nous sommes le 5 mai, et la nouvelle fréquence est 123.35. A savoir pour la prochaine fois. C'était beaucoup plus simple en quittant l'aérodrome pour repartir.

On s'est donc arrêté presque 2h pour pique-niquer au bord de l'Anse aux Moines, une petite baie à 10 minutes à pied de l'aérodrome. C'était un endroit magnifique et tout à fait approprié, puisque le restaurant de l'aérodrome des Sables était fermé (définitivement, je pense), et que l'aérodrome se trouve à 4km du centre ville.

Après ce petit moment de détente, on est reparti pour la partie la plus intéressante du voyage : le survol de la mer jusqu'à l'Ile de Noirmoutier en passant par l'Ile d'Yeu, ou presque. C'était passionnant, tant techniquement (ce survol est dans une zone contrôlée par l'armée) que par la beauté du paysage et les quelques photos qu'on a pu prendre.

D'abord, et c'est ce qui m'intéresse le plus dans le survol de l'eau, c'est que pour faire un trajet sur l'eau, il faut un bateau et le permis qui va avec, ce que je n'ai pas (pas encore), et ensuite pas besoin de réserver un billet, je vais où je veux quand je veux, voir ce que je veux et prendre de magnifiques photos vues du ciel.

On a donc décollé face à la mer, des Sables d'Olonne. On est monté un peu en passant au-dessus de la plage le temps de contacter Armor à la radio sur 124.725. Mis à part la partie au-dessus de la plage, dès que l'on quitte la terre, c'est Armor, dans cette zone, qui gère tout, et pas simplement un SIV, mais un contrôle, une zone à accès restreinte, la D18A en l'occurrence. Mais ils n'ont pas été difficile, et on a eu l'autorisation de survol vers 3000ft, pour prendre des photos, autour de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, l'Ile d'Yeu et l'Ile de Noirmoutier.

Voici donc Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour commencer (cliquez pour agrandir) :

Saint-Gilles-Croix-de-Vie vue du ciel, et de la mer

Ensuite, on a continué vers l'Ile d'Yeu. On est resté entre les 2 pour avoir une belle vue, et voilà ce que ça donne (cliquez pour agrandir) :

Ile d'Yeu vue d'avion

Ensuite, on s'est dirigé vers l'Ile d'Yeu, mais c'est plus difficile de prendre des photos de l'Ile entière, donc voici une partie de l'Ile d'Yeu que nous avons pu survoler (cliquez pour agrandir) :

Ile d'Yeu vue d'avion

Un jour, il faudra s'y arrêter, mais on ne pouvait pas faire tout ça en une seule journée. On a donc continué, cette fois vers l'Ile de Noirmoutier.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Noirmoutier est une Ile tout en longueur, avec un pont, et un passage submersible à marée haute, non loin du pont, le Passage du Gois. J'y suis passé quand j'étais plus petit, et j'ai essayé d'y passer récemment, mais la marée n'était pas dans mon sens. Noirmoutier est donc une Ile et ferme la Baie de Bourgneuf (Bay of Biscay), autour de laquelle on trouve notamment Pornic.

Voici une photo de l'Ile de Noirmoutier (cliquez pour agrandir) :

Ile de Noirmoutier vue du ciel côté mer

Il y a donc un pont qui va sur cette île (cliquez pour agrandir) :

Pont de l'Ile de Noirmoutier

Et on peut voir le Passage du Gois ici (cliquez pour agrandir) :

Passage du Gois, Ile de Noirmoutier


Voici une autre photo de l'Ile de Noirmoutier (cliquez pour agrandir) :

Ile de Noirmoutier vue du ciel

On a donc passé la Baie de Bourgneuf, et on est passé au-dessus de la Bernerie en Retz. Voici une photo de cette petite ville côtière (cliquez pour agrandir) :


La Bernerie en Retz

Ensuite, on est repassé sur la terre ferme (enfin toujours en avion vers 5000ft) et on a demandé gentiment à Nantes si on pouvait passer vertical de leur terrain. La personne que nous avions à la radio a refusé tout aussi gentiment, et on a du contourner la CTR, même si on était à peine dans la TMA Nantes 3, au niveau 55 (donc dans la limite haute) voire 75. Ca nous a quand même permis de bien voir Nantes et de prendre de belles photos.

Voici une première photo de Nantes, prise au-dessus de la Loire (cliquez pour agrandir) :

Nantes vue d'ouest

Une autre photo de Nantes, vue du nord, sous les nuages (cliquez pour agrandir) :

Nantes sous les nuages

Une photo pour ceux qui reconnaissent les quartiers nord, et l'université (cliquez pour agrandir) :

Quartiers Nords de Nantes

Et une dernière du quartier de la Beaujoire (cliquez pour agrandir) :

Nantes - La Beaujoire

Ensuite, on a atterri à Angers comme prévu, pour refueler, sans s'attarder.

Après à peine une demi-heure, le temps d'aller boire un café dans l'aérogare et de payer les taxes, on est reparti vers Aubigny, sous un très beau soleil ... mais tout s'est gâté quelques dizaines de minutes après le décollage. Voici le ciel que nous avions face à nous au bout de quelques dizaines de minutes, en arrivant en Sologne :

Ciel se couvre

Ca parait sympa comme temps, mais il faut voir ce que ça donne à l'arrivée près des nuages au loin, voici ce qu'on avait :

Gros nuages - Il faut passer dessous

C'est toujours assez beau, mais ça présage de moins bien. Voici ce que ça donne une fois en dessous :

Nuages et pluie, vue du ciel

On peut voir les nuages, en blanc en haut, le sol en bas, et la partie du milieu, bien qu'on voit à travers, c'est une zone de pluie où on voit clairement l'eau qui tombe. On a donc du passer par là, et entre l'arrivée en Sologne, et l'arrivée sur Aubigny, on a essuyé 4 averses comme celle-ci :

Pluie en avion

Ce qui est, je trouve, aussi beau, c'est de montrer le soleil, une fois sous la couche épaisse de nuages, ça donne ça, comme si on était rentré dans un tunnel (cliquez pour agrandir) :

Sous les nuages, mais en avion

Après ça, on est quand même bien arrivé à destination, et très content d'avoir bien profité du beau temps. J'aime beaucoup voler au-dessus de la mer, c'est donc à refaire !

Voici la trace de la navigation :

Trace de la navigation Aubigny - Les Sables d'Olonne - balade vers l'Ile d'Yeu et Noirmoutier - Angers - Aubigny