Londres sans atterrissage cause Covid

Londres sans atterrissage cause Covid

Navigations

2021-07-18

Marre des restrictions et de la météo, alors on cherche le beau temps ...

Ce dimanche 18 juillet, enfin un peu de soleil. Une chose étrange se dessine sur les prévisions météos : un anti-cyclone se trouve pour quelques jours au-dessus de la Grande Bretagne ! Réflexe : on y va !

Mais dans le contexte actuel, c'est très compliqué. Aller au Royaume-Uni est interdit par la France pour les non-vaccinés, et fortement restreint par le Royaume-Uni qui demande un isolement de 10 jours et un test PCR ou anti-génique pour pouvoir simplement poser le pied sur l'île.

Pendant la préparation du voyage, j'envoie des emails à Cambridge et Oxford. Le premier répond que l'aéroport est fermé le weekend, et le second ne répond pas. Tant pis.

On décolle vers 10h pour Le Touquet. L'idée est d'aller au Touquet, faire le plein et expliquer nos intentions à la douane, puis faire une balade de quelques heures dans le sud de la Grande Bretagne sans toutefois y atterrir.

On arrive au Touquet et on s'aperçoit que de nombreux autres pilotes français en ont profité pour faire de même. Le parking est plein !

On va discuter avec la douane et ils me disent que je peux faire un touché, même le plein en Angleterre, ça ne leur pose pas de problème.

J'appelle alors Lydd, un aérodrome au sud de l'Angleterre et leur demande si je peux faire un touché. Ils prennent mon immatriculation et me confirment que c'est possible, vers 15h, ils m'attendent. Chouette !

On repart alors, direction la Grande Bretagne.

Les côtes sont belles et la visibilité est superbe.

On longe un peu la côte sud et les anglais ont fait de même : ils sont tous à la plage !

Ensuite, on longe la route entre Douvres et Londres, on y voit le tunnel qui ressort.

On profite aussi de quelques châteaux ...

Ensuite, on arrive à Dartford, à l'est de Londres, avec le pont Dartford Bridge, qui emmène les automobilistes vers le sud et qui est totalement embouteillé :

P

On peut voir que le tunnel, qui emmène les automobilistes vers le nord, lui, est vide !

On survole ensuite le sud de Londres, d'est en ouest, avec des golfs ...

Puis on voit le centre de Londres, avec le Millenium Dome :

Puis la City :

Avant de slalomer entre de pâles copies de la Tour Eiffel ...

Sur notre route, pas de radar (Covid ou vacances, ou bien on est dimanche, enfin ya personne à la radio !) mais on rencontre pas mal de monde :

Ensuite, on arrive vers Southampton. On est à 1500ft pour bien profiter de la vue, et je demande une clairance pour faire une verticale sur l'aéroport de Southampton, "à l'altitude que vous voulez". Elle m'a donné une clairance pour 4000ft. Il a fallu monter avant de faire la verticale, mais ça permettait d'avoir une belle vue sur la zone !

L'aéroport, puis la ville, le port ...

Ensuite, on est redescendu pour aller faire un tour autour de l'île de Wight avec la pointe qui se nomme les Aiguilles (The Needles).

Quelques plages sur cette île ont du sable rouge :


Ensuite, on longe la côte sud en passant par quelques villes ...

Et l'aéroport de Brigton (Shoreham) :

On peut observer une grande zone avec des éoliennes, que l'on voit à peine :

D'autres villes :

Un moulin ...

Avant d'arriver enfin sur Lydd :

Et là, déception : en fait, j'aurai du faire un plan de vol qui précise le touché à Lydd, pas juste les appeler. Ils n'ont rien voulu savoir, ils m'ont dirigé mid-channel, rentre chez toi petit français ... je préparerai mieux la prochaine fois ... snif !

Retour un peu vexé par cette erreur de procédure qui ne nous a pas permis d'atterrir en Grande Bretagne, mais content d'avoir pu aller voir ce qui se passait de l'autre côté de la Manche, pour une fois, on arrive au Touquet avant de repartir sur Orléans.

Depuis ce vol, à compter du 19 juillet, la quatorzaine est supprimé pour les pays de la zone Orange dont la France fait partie. Malheureusement, la France reste en zone Orange avec une quatorzaine obligatoire même pour les personnes vaccinées. Un atterrissage même en restant côté ville (sans sortir de la zone de l'aéroport) nécessite un test PCR. Seul un touché peut se faire sans test. Beaucoup de contraintes qui bloquent à la fois les français d'aller au Royaume-Uni, mais surtout les Britanniques qui ne peuvent pas facilement prendre leurs vacances en France.