Traversée de la Manche par Eurotunnel

Encore en vadrouille, je vais cette fois en Angleterre pour quelques jours. Avant de vous proposer des photos de l'Angleterre, et Nottingham en particulier, je vous propose de faire une escale dans un endroit où l'on ne s'arrête que très peu : le Nord de la France et le Sud de l'Angleterre. Avant de prendre le Tunnel sous la Manche, je me suis donc arrêté autour du Cap Blanc-Nez, d'où l'on voit l'Angleterre. Ensuite, j'ai traversé et je vous montre comment cela se passe de traverser par l'Eurotunnel. Arrivé de l'autre côté, je fais une pause sur la Saint-Margaret Frontline pour voir la France une dernière fois avant de m'enfoncer un peu plus dans l'ïle.

Commençons donc par le Cap Blanc-Nez. Il se situe sur la côte d'Opale, à 10km de Calais, il fait face à l'Angleterre. C'est une réserve naturelle où se trouvent une grande plage :

De l'autre côté, au nord, on voit de loin Calais et le port des ferries :

Mais avant tout, du cap Blanc-Nez, on voit l'Angleterre et ses falaises, juste en face :

Voici une vue de la plage sur la baie de Wissant, du haut du cap :

En haut du cap Blanc-Nez, il y a un monument pour commémorer les gardes-côtes Français et Britanniques de la Patrouille de Douvres (Dover Patrol) morts pour leur pays durant la guerre 1914-1918, en défendant les eaux du Nord-Pas-de-Calais.

Partant du Cap Blanc-Nez, je suis ensuite allé à l'embarquement Eurotunnel, en direction de Calais sur l'autoroute. C'est moins nature, même si c'est plus écolo que le ferry puisque tout est électrique.

Voici donc la gare de péage d'Eurotunnel, c'est là qu'on présente les billets, voire simplement que l'on se présente la plaque d'immatriculation suffit souvent.

Une fois le billet confirmé, on a droit à un ceintre à placer sur le rétroviseur intérieur avec une lettre, qui correspond à l'embarquement, moi, c'était H, mais j'avais pas vraiment vu que c'était en train de partir ...

... donc, c'est shopping en attendant ... le dernier appel, car ya pas le choix, dès la gare d'arrivée passée, on dirige toutes les voitures vers l'aire de repos/shopping. C'est une halle avec des toilettes et quelques boutiques souvenir, et de quoi se restaurer :

Enfin, une fois que j'ai réalisé que c'était le dernier appel, je me suis précipité vers la voiture et dirigé vers l'embarquement. Là, très classique, les lignes d'embarquement, comme pour le ferry :

Une fois dans la ligne 13 ... il y a un feu et une personne pour guider ...

Enfin, une fois que notre ligne s'engage, on passe devant tous les quais. Avant, ça ressemblait à un embarquement de ferry, maintenant, c'est plus à une gare ... dans laquelle on embarque en voiture :

Chacune des flèches oranges à droite de la photo, c'est un quai, comme celui-ci :

Ensuite, arrivé au quai No 7, j'ai suivi le flot de voitures et j'ai descendu la rampe :

Une fois descendu, toutes les voitures s'engouffrent dans Le Shuttle, cette fois, ce sera au rez-de-chaussée, car il y a un étage quand on fait la traversée en voiture :

Et j'ai avancé jusqu'à ce toutes les voitures soient bien placées à quelques centimètres les unes des autres.

J'ai passé toute la traversée, le nez devant la porte :

Les piétons peuvent traverser ces portes, en appuyant sur le bouton rouge à droite des portes.

Il y a des toilettes un wagon sur 2.

Le trajet a duré une vingtaine de minutes, et l'opération de débarquement est la même que dans un ferry, plus rapide qu'à l'embarquement. Je me suis alors retrouvé en Angleterre !

Une fois la traversée du Tunnel sous la Manche terminée, je me suis donc retrouvé du côté Britannique. J'ai essayé de trouver un petit village qui me permettrait de voir la France facilement, et notamment le Cap Blanc-Nez où j'étais avant de traverser.

Je n'ai pas réussi à voir très clairement la France, mais je l'ai vue comme l'Angleterre quand j'étais sur les bords de la Manche côté français : on voit donc bien les falaises, mais pas plus que ça.

En fait, je suis allé à St Margarets Bay, rue de Granville, et j'ai trouvé le même mémorial qu'en France :

C'est beaucoup moins touristique, et moins aménagé qu'en France, mais le monument trône juste devant la mer, en face de la France, et surplombe la baie.

A côté du monument, se trouve un café, le Blue Bird Tea Room. Ca permet de prendre un affranchissement tout en profitant de l'environnement. Mais paradoxalement, la terrasse ne fait pas face à la mer, mais au monument, donc pas de belle vue :

La route s'arrête sur le parking du café. En marchant, un peu plus loin, on arrive sur un terrain de golf. Avec le vent, je ne suis pas sûr que ça soit très agréable de jouer à cet endroit, mais ça permet d'entretenir le terrain :

Par contre, il faut faire attention, en jouant au golf, tout comme en se baladant, car les falaises sont là, et la chute est raide, à quelques mètres du chemin :

Moi qui ai facilement le vertige, je me suis fait surprendre par la proximité de la falaise. Dans la photo ci-dessus, je me trouve à moins de 3 mètres du bord, et c'est en voyant le calcaire blanc, que je me suis aperçu que j'étais proche de la falaise !

De cet endroit, devant la falaise, on voit très bien le tea room, et le monument qui est juste derrière, profitons-en pour faire une belle photo. Dommage que le ciel ne soit pas plus bleu !

Voici la vue que l'on a, du parking du café, juste devant le monument. On voit bien la mer, le ciel est beau, seul le vent ne se voit pas, et pourtant il est bien là, mais c'est un beau paysage.

Enfin, je suis retourné vers le village de St Margaret's at Cliffe, à quelques centaines de mètre de là, pour profiter des falaises un peu moins abruptes, et d'où on les voit :

Enfin, sur la petite place du village, les habitants ont mis un "monument" dédié aux vainqueurs des Jeux Paralympiques :

J'ai ensuite repris ma route vers Nottingham, où je suis arrivé en fin d'après-midi ...