Première nav de l'année : Triangulaire

J'ai enfin l'occasion de pouvoir voler un peu. Comme l'avion est à moi, entre autre, je fais ce que je veux avec et surtout, quand je le veux. Et quand Dominique, l'autre propriétaire, me donne un coup de main en m'amenant l'avion sur le lieu de mes vacances ... que demander de plus ?!? (merci Dom ;-))



Ce samedi, on s'était donc convenu que Dom arriverait avec notre cher GAON, à Chartres. Quelle ponctualité : il a posé les roues au moment où je me garais !

Le temps de faire le plein et nous voilà parti, avec 2 jeunes passagers (une dizaine d'années chacun), faire un petit tour. Les étapes étaient, au départ de Chartres, Le Mans, puis Dreux, puis retour sur Chartres, le tout tranquillement (avec la possibilité de changer de cap à volonté pour voir des choses différentes) et en faisant simplement un touché à chaque étape.Parti à 15h de Chartres, avec un temps très clair, une petite brume, on entame notre petit voyage, qui va durer 1h45, à 2500ft, en survolant le Sud de Chartres. La première étape vers Le Mans est simple : comme je n'ai rien préparé au niveau navigation, on a réparti les étapes. Dom surveille sur le GPS que tout se passe bien, en même temps, ça lui permet de le découvrir, et moi, je fais ma nav au cheminement, en suivant les routes et autoroutes. C'est assez simple puisque l'autoroute fait Chartres-Le Mans, il suffit donc de la suivre en la gardant à ma gauche.



Histoire de se distraire, tout en restant à 2500ft, on a pris la liberté de faire un 360 autour d'Illiers-Combré par la droite, pour que notre jeune photographe puisse profiter de la vue un peu brumeuse de la ville.



Arrivée sur Le Mans, le contrôleur nous indique qu'un autre appareil est en évolution dans la zone de notre arrivée. On le voit rapidement et on passe à côté, puis, après avoir perdu 1300ft, on peut profiter de la belle vue du circuit avant de se concentrer sur l'atterrissage.



Le décollage est encore mieux, puisqu'on passe à seulement quelques dizaines de mètres de haut au-dessus du circuit. Ensuite, on s'est dirigé vers la Ferté-Bernard en survolant l'autoroute puis la ligne de chemin de fer, que l'on a continuer de suivre vers Nogent le Rotrou, puis vers La Loupe, Senonches et son aérodrome désaffecté (ré-affecté au Technival) avant d'arriver sur Dreux, en longue finale.



A Dreux, au lieu de faire un touché, qui me paraissait un peu dangereux, surtout que nous étions 4, j'ai survolé la piste en faisant une remise de gaz. Après un petit tour au Nord, dans l'Eure, survoler la vallée de l'Avre et le Château de Louye, l'un de nos jeunes passagers montrant quelques signes de faiblesse, on est remonté un peu, et vers 3500ft, on a trouvé le calme et la visibilité d'une tempête de Ciel Bleu !

Malheureusement, les distances sont courtes, et les zones assez basses, on ne pourra donc pas monter au-delà, car dès le retour de cette balade dans l'Eure, on a repris cap au Sud vers Chartres.



L'arrivée à Chartres s'est passé assez tranquillement, comme le reste, peu de monde en tour de piste (Dreux était plus fréquenté, une fois que nous l'avons quitté), ce qui nous a permis d'atterrir rapidement (contrairement au décollage de Chartres, qui nous a pris bien 10 minutes, les avions se succédant à l'atterrissage, impossible de remonter la piste entre 2).



Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait une navigation de 1h45. Ca m'a permis de vérifier, et jusqu'à présent, je n'ai jamais logué de nav de plus de 2h. Lorsque je suis allé faire de grandes distances, comme Marseille ou Toulouse, j'ai toujours fait une pause au milieu, ce qui a fait des sections de 1h50 au maximum. J'espère cette année pouvoir faire mieux, environ 2h voire plus, et surtout réaliser mon rêve : aller à l'étranger et traverser la Manche ...