Fin d'année en Croatie

Fin d'année 2019, pour une fois, on tente un voyage en dehors de l'été. L'idée est de dire : en été, on va au nord, alors en hiver, on va au sud. En plus, on a commencé l'année 2019 par un voyage en Espagne, alors on le termine de l'autre côté, vers l'est, objectif Croatie !

La météo semble bonne le 25 décembre donc on part le 25. Malheureusement, au dernier moment, un SIGMET à l'est de Marseille nous empêche de faire la totalité de notre première branche vers Cannes. On passe la première nuit à Valence.

On atterrit sur un aérodrome désert, un bunker sert de porte de sortie, on attend un taxi qui nous amène dans un hôtel Première Classe, et on se balade la soirée en marchant vers le port, dans la nuit. Pas génial, d'autant plus que je me trompe de chemin, et qu'arrivé au port, finalement, on ne voit rien. On s'arrête manger dans un Courtepaille. C'est pas la meilleure nuit du voyage, mais le meilleur est donc à venir ...

Le 26, décollage pour Cannes. J'y suis déjà allé et c'est moi qui pilote.

Le mont Ventou ...

On passe par Cuers puis le golfe de St Tropez, et on longe la mer jusqu'à Cannes. C'est magnifique. On atterrit sur la mer, puis on repart vers la mer, dans le sens inverse de l'arrivée. C'est magnifique ! Petite pause biberon, et j'en profite pour aller à la station service en dehors de l'aéroport pour acheter des batteries, mais on ne traîne pas. On aurait du dormir là la veille, donc on repart rapidement.


Départ pour l'Italie. On décolle donc face à la mer, et le début de la navigation se fait au-dessus de la mer jusqu'à Gêne. C'est beau, on a une belle visibilité, on passe devant Monaco.

On arrive sur Gène.


Ensuite on monte pour passer au-dessus des montagnes et arriver dans la plaine du nord de l'Italie, et on continue vers Padova. La visibilité n'est pas très bonne. Suffisante pour voir devant mais pas assez pour avoir une bonne perspective de la région, une plaine de plusieurs centaines de km de long.


On arrive sur Padova pas trop tard, on prend un taxi pour la ville et on s'installe dans un hôtel avant de sortir visiter la ville.

On fait une belle visite de la ville pendant qu'il fait jour puis la nuit. Les rues sont bondées, il y a de belles places, des lumières, et je déguste mon premier chocolat chaud italien, un vrai délice !

Le lendemain, petit déjeuner à l'hôtel, le taxi arrive en 5 minutes et on est parti pour la Croatie.

Avant cela, on passe par de magnifiques endroits, notamment Venise.


On longe la mer Adriatique vers la Slovénie.


On arrive ensuite à Pula, notre escale à l'entrée de la Croatie pour faire un plein complet car on n'a pas prévu d'autres arrêts pour la journée.


Ensuite, on descend la Croatie en passant d'île en ïle, c'est magnifique ...


et on arrive à Split, objectif du voyage. C'est une très belle ville que j'ai pu voir déjà il y a quelques semaines, d'en bas.


On remonte ensuite vers la Slovénie en longeant la côte.

C'est tout aussi magnifique, et impressionnant : d'énormes montagnes, aussi haute que nous, formant un vrai mur et on vol à côté !


On arrive enfin à Portorož, aérodrome que j'ai connu dans les salons à Lyon et à Friedrichshafen, et que je découvre en vrai. Un aérodrome fait pour les avions légers, c'est agréable, on est bien reçu.


Une navette nous emmène en ville, et on passe la soirée à marcher sur les quais au bord de la mer ...

Le lendemain, on repart pour Bologne, en Italie. On refait le tour de la mer Adriatique, puis on repasse devant Venise, c'est encore plus beau que la veille car on peut voler plus près.


Ensuite on part vers Bologne, où on refait les pleins.


C'est amusant car pour faire les pleins, on nous emmène dans un endroit proche des hangars en-dessous des salles d'embarquement (enfin à côté en bas) et pour que l'on puisse repartir, ils doivent arrêter la circulation des voies de circulation des voitures/camions d'essence, et le Follow Me traine un peu donc on bloque un petit moment.

On repart pour atterrir vers un petit terrain à côté pour voir autre chose, et on se retrouve sur un terrain avec quelqu'un au sol à la radio, avec un anglais approximatif, une ambiance très décontractée, et un chat ...


Après un court arrêt juste pour le noter sur le carnet de vol, on repart, direction Cannes, mais avec un beau détour par Florence, puis Pise.


Arrivant sur Pise, je négocie une verticale de la Tour de Pise, le contrôleur me dit ok, puis quelques minutes après, il change d'avis à cause d'une arrivée qu'il avait mal anticipée, et on passe un peu plus loin, mais c'est visible d'assez loin quand même.

La suite se fera au-dessus de l'eau, puis au-dessus des nuages, pour finir avec une arrivée parfaitement maîtrisée par Kyllian à 500ft-sol pour une vent arrière sur Cannes, terrain qu'il semble avoir adoré !


On passe la soirée à errer dans la ville, on trouve une pizzéria pour manger et on dort dans un petit hôtel un peu glauque dans une petite ruelle. Ca n'était pas l'hôtel d'origine, mais j'avais réservé des chambres et l'hôtel m'a appelé dans le taxi pour me dire qu'il n'avait plus les chambres indiquées.

Dernière étape le 4ème jour, décollage de Cannes, on est passé vers Avignon ...


puis vers l'est du Massif Central, avec des paysages magnifiques, du brouillard sur des flancs de montagne, on voyait le brouillard progresser, avaler les flancs de montagne, superbe !


C'était un très beau voyage, tout s'est passé à peu près comme prévu après la première nuit, et les images sont vraiment très belles.