Aubigny - Reims : Voyage d'affaire

Cela fait maintenant presque 7 ans que je pilote. Jusque là, toutes les balades que j'ai pu faire en avion n'avait qu'un seul but : me détendre et oublier le travail, car piloter, c'est être concentré, ça vide la tête.

Aujourd'hui, c'est donc une grande première : j'ai un rendez-vous avec un fournisseur à Reims, et il fait beau. Reims est à environ 3h30 de voiture d'Orléans. Le rendez-vous étant à 10h30, il faudrait partir à 7h d'Orléans pour y être à l'heure. Comme le temps s'y prête, j'ai donc décidé d'aller à ce rendez-vous avec mon associé, en avion, mon fournisseur étant, quant à lui, d'accord pour venir nous chercher à l'aérodrome de Reims Prunay.

Départ d'Orléans un peu avant 8h, croissants dans la voiture pour le petit déjeuner, et une bonne heure de route pour aller à l'aérodrome : Aubigny est assez loin d'Orléans, ça serait mieux si l'avion était à St Denis de l'Hôtel, mais malheureusement, nous n'avons pour le moment pas trouvé de place à cet endroit, ça viendra peut-être ...

Arrivé à l'aérodrome d'Aubigny un peu avant 9h, on sort l'avion et on se prépare. Tout avait été préparé la veille, car j'étais déjà à l'aérodrome pour faire une révision de l'avion concernant la chaîne du transpondeur, donc le plein était fait et l'avion était en première ligne dans le hangar pour partir au plus vite.

 

Prêt à partir

 

Le temps de sortir l'avion et de tout préparer, on décolle d'Aubigny à 9h20. Le rendez-vous de 10h à l'aérodrome était alors impossible à tenir, mais on serait là avant 10h30, malheureusement, pas moyen de prévenir nos hôtes puisque je n'avais pas leur portable.

Avant le départ, j'ai bien étudié les NOTAM. Depuis quelques jours, les fréquences de Seine Information sont hors service. La logique, en tous cas la mienne, voudrait que les problèmes liés à un SIV ou une FIR soient indiquées dans un NOTAM sous le code de la région concernée. En l'occurrence, les fréquences de Seine Info étant dans la FIR Paris LFFF, le NOTAM en question devrait s'afficher avec ce code LFFF. La DGAC a préféré indiquer cette information assez importante dans le code LFPM Melun Villaroche. Généralement les informations des aérodromes concernent les personnes qui s'y rendent, et la plupart des infos concernent les pistes ou des obstacles rencontrés aux abord, ou bien des changements de fréquence ou liés à l'approche. Donc, le problème étant déjà existé la veille, j'étais au courant que Seine Info était fermé, mais je n'ai pas compris pourquoi cette information n'était pas plus en valeur que simplement indiquée sur un terrain interdit à l'aviation générale ! Allez comprendre ...

Vue de l'avion, superbe temps !


On a donc décollé, on s'est mis à 3 500 ft, et on est allé en ligne droite à Reims. A partir d'Aubigny, c'est très simple, ça prend 1h10, et il suffit de viser la centrale de Nogent sur Seine pour arriver ensuite directement sur Reims Prunay. Il faut bien sûr contourner la centrale, mais elle représente un bon point tournant, en tous cas pour notre vol aller.

un village


L'indisponibilité de la fréquence de Seine Info nous a permis de passer sur Paris Info dès le décollage, et donc de ne pas avoir à changer de fréquence tout au long du trajet. En plus, comme on n'était pas vraiment à l'heure, on n'a pas cherché à se balader mais à faire au plus rapide, et 1h après le décollage, on avait Reims Prunay en vue (avec un ciel un peu brumeux et le soleil bas qui me brulait le bras), et il n'y avait alors pas grand monde autour.

Un circuit avant d'arriver

Antenne avant l'arrivée

C'est pourquoi quelques minutes avant d'arriver, on a demandé à l'AFIS de faire une directe en longue finale, afin d'économiser encore plus de temps. L'arrivée a donc été rapide, l'avion stationné sur l'herbe, tout en place, on est parti à notre rendez-vous.

Ce rendez-vous étant professionnel, je n'en parlerai pas ici, toutefois nous sommes allé mangé le midi dans un restaurant original, à thème, et le thème est l'aviation : Hangar 51

Pour le retour, on nous a déposé à l'aérodrome vers 17h30. Après avoir payé la taxe d'atterrissage et être allé boire un verre rapidement à l'aéroclub, pas très fréquenté en cette belle journée de semaine, on s'est dirigé tranquillement vers l'avion. Contrairement à l'aller, pour le retour : pas d'impératif, pas d'horaire, seulement le fait qu'il fallait atterrir à Aubigny avant le coucher du soleil, qui était fixé aux alentours de 21h pour la nuit aéronautique.

Damien, mon associé, qui m'accompagnait pendant cette journée, a donc pu prendre le temps de sortir son appareil photo pendant que je préparais l'avion. Il a pu prendre cet avion en photo :



Et moi en train de faire la pré-vol :

DSC_6340a

Comme j'étais en costume, la personne à qui j'ai payé la redevance pour l'atterrissage a insisté pour que quelqu'un vienne faire le plein de l'avion pour moi. J'ai donc amené l'avion à la pompe, une station BP, et un technicien est venu faire le plein. Le plein est un peu difficile à faire car il faut positionner le pistolet au bon endroit pour que l'essence ne soit pas refoulée ou ne ressorte pas dans la prise d'air, et devant les difficultés qu'il a rencontré, j'ai repris le pistolet et j'ai fait le plein moi-même.

On est reparti vers 17h45 de Reims, mais bien plus tranquillement qu'à l'aller. Bien sûr, on est allé à la même vitesse (environ 220km/h), mais on s'est permis de faire un petit détour. Au lieu de passer à l'est de la centrale de Nogent sur Seine, on est passé à l'ouest, et j'ai pris 10° ouest ensuite, pour aller sur Montargis.

Tout d'abord, on a vu ce qui pourrait ressembler à un crop-circle, près d'Epernay :

Crop Circle ?!?

Damien connait bien Montargis et ses environs puisqu'il en est originaire, donc on a fait une petite balade autour de Chalette sur Loing et Montargis.

Montargis centre

On a pris une belle photo de l'Hyper U de Chalette sur Loing :

DSC_6357c

Puis on est passé pas loin de Vimory, là où il y a normalement un aréodrome ... dont les pistes sont fermées jusqu'à la fin de la semaine.

On est ensuite rentré par Sully sur Loire, dont voici le château :

Chateau de Sully sur Loire

Pour l'arrivée sur Aubigny, on a fait pareil qu'à Reims le matin, on est arrivé en direct en base. Le soleil aurait été en pleine face si on avait fait une vraie vent arrière, donc on est arrivé du nord, presque directement en base, et on a fini le circuit directement pour la piste 06.

Aubigny sur Nère - LFEH

L'aller a pris 1h10, et le retour 1h15, sans incident, très tranquillement. Damien a pris le manche quelques moments pour me permettre de tourner la carte une ou deux fois. On a pris quelques photos, et le tout en nous permettant de rentrer à Orléans vers 20h30. Au total, on a économisé 1h le matin et un peu moins d'une heure le soir, tout en se baladant à 1000 mètres du sol, pendant 2h25. C'était donc une belle journée qui a mélé travail, et plaisir. Je pense que ce genre de rendez-vous gagnerait à se faire plus souvent en avion plutôt qu'en voiture. C'est moins stressant, pour le retour notamment, qu'en voiture, plus rapide, et plus agréable.

Voici le trajet complet sur la carte :

Tracé sur la carte