Navigation vers l’East Anglia

Je vais régulièrement, au moins une fois ou deux par an en Angleterre. Toutefois, généralement, je vais un peu vers les mêmes endroits, principalement vers le sud est, puisque c’est un passage obligé vers ce pays. C’est assez rare en ce moment que je pousse plus au nord. Cette fois, vu la météo, c’est un peu plus au nord que j’ai essayé d’aller, tout en restant dans les limites du lever/coucher du soleil qui sont de plus en plus raccourcis.

Nous partons donc, ce dimanche 15 octobre, vers l’aérodrome de Old Buckenham, près de Norwich. Avec Lionel et Xavier, rendez-vous pour 9h à l’aéroclub. On fait le plein des 2 réservoirs puis décollage pour Rouen.

C’est une alternative intéressante pour faire la douane, l’aéroport de Rouen est sur la route vers l’Angleterre, la taxe d’atterrissage n’est que de 11€, bien moins cher que les 20€ du Touquet. L’essence est servie par une personne, la pompe n’est pas automatique sauf badge des clubs locaux, mais ça reste un peu aléatoire. L’arrêt est assez court, on peut alors repartir rapidement directement vers l’Angleterre. Le vent dans le bon sens, on part ensuite vers le nord en longeant la côte, côté mer à partir du Tréport, en s’assurant d’éviter la zone protégée de la baie de Somme.

Traversée de la Manche un peu après Boulogne sur Mer, vers Folkestone, tout se passe très bien vers 4000ft, avec un temps dégagé qui commence un peu à se couvrir en arrivant au-dessus de l’Angleterre. Là, il faut faire un choix : au-dessus ou en-dessous des nuages, même si la couche n’est pas soudée. On passe rapidement sur la fréquence de Southend on Sea pour transiter puis approche sur Old Buckenham. L’ambiance est toujours très sympa sur ces petits terrains anglais, ça se passe toujours très bien à la radio.

Sur le terrain, il y a tout ce qu’il faut, de l’essence, un pub pour manger, et une bonne ambiance aussi, avec des gens qui viennent manger là juste pour voir les avions et quelques avions de passage.

On repart assez rapidement après, direction le sud, avec un petit vent de face. Avant de rentrer en France, on passe par Southend on Sea pour un petit tour rapide. Posé, escale rapide pour payer la taxe, pas de quoi boire sur le terrain alors on repart assez vite.

Le retour se fait comme à l’aller, traversée de la Manche à Folkestone direction Boulogne, puis on longe la côte jusqu’au Tréport avant de rentrer dans les terres direction Rouen. Sur l’approche, Xavier s’occupe de la radio et contacte Rouen avec l’indicatif “Rouen Info”. Plusieurs fois, le contrôleur répond en disant “Rouen Approche”, mais Xavier ne relève pas et continue d’utiliser Rouen Info. A la 3ème fois, le contrôleur s’énerve et lui dit que c’est Rouen Approche et non pas Rouen Info, d’un ton énervé ! Je comprends tout à fait, mais s’énerver à la radio, pour un contrôleur, ça n’est pas très correct.

On se pose, Xavier va payer la taxe, et on repart dès qu’il revient dans l’avion pour ne pas perdre de temps et arriver avant le coucher du soleil. On décolle, et là encore, la radio est un peu bizarre : apparemment il y a une erreur avec l’ATIS, et le pilote fait remarquer qu’il faudra punir le stagiaire qui s’en est occupé, le contrôleur dit que ce n’est pas un stagiaire, mais sa collègue, et le pilote répond “raison de plus pour mieux la punir”. Encore une remarque sexiste, et j’ai pas hésité à le faire vivement remarquer sur la fréquence. La radio est un média public, toutes les personnes sur la fréquence entendent ces propos, et ce type de propos est, à mon avis inacceptable sur un espace public.

On rentre ensuite tranquillement vers Orléans en passant par Chartres. Ce fut, je pense, la dernière nav à l’étranger de l’année. C’est assez compliqué de faire de longues nav entre novembre et janvier, mais on verra ce que ces mois nous réservent. De plus, avec cette navigation, j’ai fait les 100h de vol de l’année. C’est la première fois que je fais autant d’heure, alors je vais devoir ralentir un peu pour les mois qui viennent.