Entrainement d’automne : quelques tours de piste en Sologne

Ce mercredi matin, le temps semblait correct : peu de nuages, et un peu de temps pour m'absenter de mon boulot l'après-midi, j'en ai donc profité.

J'ai contacté quelques personnes qui m'avaient demandé un baptême de l'air, en fin de matinée, mais c'est vrai que le matin pour l'après-midi, en semaine, c'est difficile de se libérer. Je suis donc parti seul vers 13h30 après avoir mangé rapidement, d'Orléans, en voiture.

Je suis arrivé à l'aérodrome d'Aubigny vers 14h30. Il faisait froid, proche de zéro, et j'ai du sortir un Régent (un DR-400 180cv) du hangar pour pouvoir atteindre et sortir mon avion. Vers 15h, j'étais prêt à monter dans l'avion.

Thermomètre à moins de 10° avant le départ

Prévol terminée, ma nouvelle check-list en place (j'ai supprimé quelques lignes qui ne servaient pas et changé quelques mots inappropriés comme "Pas d'alarme", remplacés par "Vérifiés", le thermomètre affichait moins de 10° quand je suis monté. Heureusement, j'ai placé le cockpit en plein soleil, et ça chauffait assez vite pour quelques 20° au moment de mettre en route.

Mon objectif, puisque j'étais tout seul, était de faire des tours de piste. Je ne suis pas très fan des tours de piste, simplement parce que c'est un peu ennuyeux, mais c'est toujours intéressant de vérifier qu'on est toujours capable de décoller et d'atterrir en toute sécurité. Donc je me prépare, essais moteurs, je me remonte la piste et je décolle pour faire 3 tours de piste.

A Aubigny, je n'ai pas beaucoup de repères, donc ce n'est pas facile de faire des tours de piste cohérents et réguliers, surtout avec le soleil en face, en vent arrière. Voilà ce que ça donnait pour le soleil :

Soleil en vent arrière à Aubigny

J'ai donc fait 3 tours de piste avec un touché à chaque fois, sauf une fois où je suis arrivé un peu trop haut et/ou trop vite, et j'ai touché les roues un peu tard, donc j'ai atterri et remonté la piste pour décoller de nouveau. Voilà ce que ça a donné, avec mes 3 tours de piste au début, ensuite je suis parti (j'ai coupé ça du graphique) et en revenant, j'ai refait 2 tours de piste, que l'on peut voir séparément, car j'ai pas suivi le même trajet :

Trace GPS des tours de piste à Aubigny

Les 2 derniers ont été fait légèrement plus proches de la piste, et bizarrement un peu plus long que les 3 premiers, mais ils se ressemblent quand même à peu près tous. Je pense que ça s'est bien passé.

Entre les 2 groupes de touchés, je suis allé me balader un peu au nord du terrain pour profiter de la campagne, en suivant la Loire (et un peu la Centrale de Dampierre qui est visible de partout à tout moment). Je suis passé au-dessus de Cerdon, ou plutôt pas loin, et en voici une photo, que vous pouvez agrandir en cliquant dessus :

Cerdon vu d'avion

Après, j'ai continué vers le nord, et en quelques minutes, j'ai atteind le sud de Sully sur Loire, avec son usine :

Sud de Sully sur Loire et son usine

Plus on approche, plus la vue est belle, notamment grâce au fait que le soleil est bas, et que j'arrive avec le soleil dans le dos. Voici une première vue de Sully sur Loire, au centre-ville :

Sully Sur Loire vu d'avion

De cette photo, on voit bien les immeubles où habite Xavier, que j'ai emmené faire un tour il y a très longtemps. Voici, pour lui, un bel agrandissement, où il devrait facilement se repérer :

Sully sur Loire, route d'Orléans

Une autre vue de la ville de Sully sur Loire, avec le château au fond :

Sully sur Loire

Je suis ensuite rentré à Aubigny pour faire mes 2 derniers tours de piste, pour faire 6 décollages et 6 atterrissages, un bon entrainement pour une journée fraiche, on peut d'ailleurs voir que certaines bordures de champs sont restées blanches toute la journée :

Champs blanchis par le gel, Aubigny

De retour sur le plancher des vaches, il faisait un peu plus frais, le soleil ne chauffait plus, il était déjà couché au sol. J'ai vu arriver un avion que je connaissais bien, F-GJZX, un avion de l'aéroclub d'Orléans Saint-Denis-de-l'hôtel, piloté par 2 jeunes qui faisaient une petite balade, mais qui avait un problème de radio :

F-GJZX de Saint-Denis-de-l'hôtel à Aubigny

En fait, leur radio marchait mal ou bien ils avaient mal branchés leurs casques, en tous cas, on n'entendait que les clics mais pas de message. Ils se sont arrêtés et on a fait quelques tests, tout fonctionnait bien alors ils sont repartis pour être à Saint-Denis de l'Hôtel avant la nuit aéro.

Décollage du F-GJZX en route vers Saint-Denis de l'Hôtel

Ensuite, je me suis mis à rentrer l'avion. Je vais pas me plaindre maintenant qu'on est sur ce bel aérodrome avec du macadam un peu partout, mais rentrer un DR-400 Regent (voir plus haut) n'est pas chose facile. J'ai d'abord rentré le miens (au fond du hangar) :

Le F-GAON au fond du hangar

avant de rentrer, avec difficilté et beaucoup de fraicheur, le Regent F-GMXN :

DR-400 Regent - F-GMXN à Aubigny

Cela m'a pris presque 20 minutes, mais ça valait bien l'heure que j'ai passé en l'air. Même dans le hangar, il y avait un peu de gel sur les ailes, alors que l'air semblait sec … j'imagine ce que ça aurait donné en traversant un nuage :

Givre sur les ailes

50 minutes de vol au total avant un retour en voiture, une fois le soleil couché :

Soleil couché à Aubigny